L’industrie du papier plante plus d'arbres qu'elle n’en récolte

Publié le 06/06/2017

Et chacun ne peut que s’en réjouir, n’est-ce pas ?

bomen planten

De vastes forêts, en réponse au réchauffement climatique

En 2015, 195 pays se sont engagés à limiter le réchauffement planétaire à 2 degrés Celsius. Mais Eelco Rohling, professeur sur le changement climatique à l'Université nationale d’Australie, soutient que nous ne pourrons y parvenir que si nous parvenons à éliminer des quantités substantielles de dioxyde de carbone de l'atmosphère.

Et c’est là qu’intervient la technologie des émissions négatives, dont la méthode la moins controversée consiste à... planter des forêts. D’importantes forêts, bien entendu. Selon le professeur Rohling, nous aurions besoin de trois fois la superficie de l'Inde. La qualité du sol joue également un rôle : « Nous ne pouvons le faire que si la forêt enrichit le sol et l'écosystème et ne les épuise pas. » L'industrie du papier montre d’ores et déjà le bon exemple. Espérons que d'autres industries suivront prochainement.

Retour

Déclaration des cookies