Inscrivez-vous au Bulletin

Une nouvelle étude le confirme : les cageots en plastique réutilisables mettent en péril la sécurité alimentaire

Publié le 05/07/2017

Les cageots en carton ondulé au contraire, garantissent la sécurité alimentaire des produits frais grâce à, entre autres, leur usage unique. Curieux de découvrir les résultats de cette étude ?

herbruikbare plastic kratten

Les cageots en plastique soumis à de nouveaux tests sanitaires

Une troisième étude, plus approfondie, coordonnée par le Dr. Keith Warriner, professeur de microbiologie alimentaire à l’Université canadienne de Guelph, démontre que les cageots en plastique réutilisable pour les produits frais contiennent encore et toujours des impuretés.

Certes, la situation s’est nettement améliorée depuis 2013, puisque l’on accorde désormais plus d’attention au processus de nettoyage et de désinfection. Toutefois, les cageots en plastique contiennent encore une grande quantité de microbes, levures et moisissures. L’E. coli par exemple, une bactérie pouvant entraîner de graves maladies chez l’homme, est régulièrement détectée lors des tests.

Autre résultat interpellant de cette étude : la présence de pesticides sur des fruits et légumes de l’agriculture biologique. En effet, si les agriculteurs bio n’utilisent pas de substances chimiques, leur production est néanmoins contaminée par des pesticides lors du transport dans des cageots en plastique ayant précédemment contenu des produits non biologiques.

Sur de nombreux points, l’utilisation du carton ondulé pour l’emballage des produits frais reste la meilleure solution. Chaque cageot n’est utilisé qu’une seule fois, et lors du processus de production, les fibres de papier recyclé sont chauffées à une température de plus de 100 °C. Une chaleur qui suffit amplement à stériliser le matériel. Par ailleurs, les étapes suivantes du processus de production impliquent elles aussi de hautes températures et des contrôles d’hygiène stricts. En deux mots : face au carton ondulé, les bactéries et autres substances représentant un danger alimentaire, n’ont pas l’ombre d’une chance.

Consultez ici l’article complet.

 

Vous êtes intéressé par l’étude complète ?
Signalez-le nous via le formulaire de contact.

Retour

Déclaration des cookies
Voulez-vous rester informé?
Inscrivez-vous au Bulletin!