Inscrivez-vous au Bulletin

Quand des boîtes en carton ondulé améliorent la ‘durabilité omnicanal’

Publié le 15/11/2018

L’omnicanalité concernait déjà le secteur de la vente au détail et de la distribution. Aujourd’hui, elle s’applique aussi à la durabilité, et le carton ondulé n’y est pas pour rien...

Le carton ondulé et la durabilité omnicanal : un duo de choc

Les opérateurs de la chaîne d’approvisionnement remuent ciel et terre pour introduire de nouvelles technologies et satisfaire ainsi à la hausse permanente des exigences en termes d’efficacité, de précision, et de réduction des coûts. Qu’il s’agisse d’expédier des produits aux détaillants ou aux clients finaux, la satisfaction dépend en grande partie de l’efficacité du canal de distribution. Un canal de distribution qui doit dès lors livrer le bon produit, à la bonne destination, au juste prix et dans un état irréprochable.

Au sein de l’actuelle économie circulaire, chaque partie de la chaîne d’approvisionnement se doit d’être durable, à son propre niveau. Les consommateurs souhaitent éviter les remords suite à leurs achats, et les entreprises s’efforcent de plus en plus de mériter leur confiance et de se construire une réputation positive en matière de durabilité.

Ce n’est pas nouveau : les boîtes en carton ondulé constituent l’emballage le plus utilisé pour transporter une grande variété de produits. De plus, le secteur de la vente au détail a joué un rôle prépondérant dans leur recyclage, permettant ainsi de recycler environ 90 % de la production. Un chiffre exceptionnel, qui dépasse de loin celui de tout autre matériau d’emballage.

Le recyclage des emballages en carton ondulé peut donc être qualifié de véritable success-story. Une réussite que l’on doit en grande partie à l’aspect opérationnel : les détaillants sont l’un des plus grands utilisateurs de carton ondulé, et le volume justifie l’installation de machines pour récupérer le matériau. De plus, ils sont désormais habitués aux gains générés par le recyclage du carton ondulé : ils diminuent ainsi les coûts liés aux déchets tout en atteignant leurs ‘objectifs de durabilité’.

Grâce à l’e-commerce, le consommateur final reçoit de plus en plus de boîtes en carton ondulé à son domicile. Ce qu’il ignore, c’est que cette augmentation ne va pas de pair avec une augmentation des déchets d’emballage. Au contraire : le secteur de la vente au détail utilise moins de carton ondulé. En effet, la quantité d’emballages en carton ondulé produite reste stable : une bonne nouvelle, et non sans importance.

Pourquoi ? Parce que choisir le carton ondulé, c’est être résolument responsable. Ce matériau étant recyclé à plus de 90 %, l’empreinte écologique du secteur s’améliore de jour en jour, comme l’ont déjà démontré de nombreuses études. Dans le contexte de la transition de la vente au détail traditionnelle vers une distribution omnicanal, une partie de cette responsabilité revient désormais aux consommateurs. Ceux-ci reçoivent de plus en plus de boîtes à leur domicile, et le recyclage à la maison prend donc de plus en plus d’importance. Les autorités, mais aussi les entreprises, se doivent de les aider à relever ce défi, notamment en indiquant de multiples façons la nature recyclable du carton ondulé, par exemple à l’aide de logos et d’indications sur l’emballage lui-même, et par le biais de leur communication de marque. Ainsi, le carton ondulé méritera encore davantage son titre de pilier de notre économie circulaire et durable.

Source : Fibre Box (2018), How Corrugated Boxes Support Omnichannel Sustainability. Modern Materials Handling. Consulté le 2 novembre 2018.

 

Restez informé des nouvelles similaires

Retour

Déclaration des cookies
Voulez-vous rester informé?
Inscrivez-vous au Bulletin!